AMYGOS

De l’orthopédie à la protection de cadre VTT il n’y a qu’un pas … C’est ce que vous confirmera Antoine Fernandez qui s’est directement inspiré de son métier de prothésiste pour créer les protections de cadre VTT Amygos.

Ce vététiste confirmé à eut la bonne idée de créer des protections directement moulées sur nos cadres. Le résultat est donc unique, adapté à chaque vélo et plutôt discret. Les premiers prototypes sont destinés à ses amis (d’où le nom Amygos), mais Antoine se rend compte que l’offre est limitée à des protections carbone qui coutent chère et ne sont pas parfaites.  Ses produits ont donc du potentiel pour qui recherche une protection maximum tout en gardant un budget limité.

Sous l’influence de Brice Epailly (fondateur de Caminade) le site Amygos est créé et aujourd’hui l’offre comprend énormément de références. Le catalogue évolue constamment et vous pouvez aujourd’hui trouver des protections pour votre boitier de pédalier, embases, biellettes, tube diagonal et même pour vous fourches.

A noter que les nouveaux standards de roues et les différentes tailles de cadre sont un casse tête pour le développement des protections. Si votre vélo n’est pas encore référencé ou que vous avez un projet spécifique, n’hésitez pas à contacter Antoine qui pourra faire un moulage de votre modèle.

Coté technique, les protections sont en polyéthylène, les rendant quasiment incassables et 100% recyclables. Grâce au moulage, elle épouse et englobe  parfaitement les courbes du cadre et permet même de protéger les gaines de câbles.  Pour les bases de cadre par exemple, la protection est assurée pour le dessus, le coté et le dessous. Pour la couleur vous avez le choix entre 4 finitions (imitation carbone, noir, gris ou blanc).

Antoine à des projets pleins les cartons comme des garde boues ou encore une protection adaptée aux VAE. Il manque encore un peu de temps et d’espace à cette petite structure pour mener à bien tous ces projets mais ca promet !

Amygos, c’est la solution la plus robuste pour votre cadre VTT et comme ces produits sont 100% fabriqués en France, ils trouveront place sur le Cocoricobike !

Cocoricosport - AMYGOS

Cocoricosport – AMYGOS

More

Look S-Track

Le choix des pédales est essentiel sur un vélo puisque c’est par le biais de ce composant que s’effectue la liaison entre le pilote et la machine. Pour le projet Cocoricobike, mon choix s’est tout naturellement porté vers le leader mondiale de la pédale automatique: Look cycle.

Look cycle est l’entreprise qui à non seulement inventé la pédale automatique mais aussi su faire garder la production des pédales exclusivement Française. Aujourd’hui, 1 millions de pédales sortent de l’usine de Nevers la même ou la première pédale a été produite en 1984 !

Ses secrets ?

  • Un capital 100% français (dont 20% détenu par les 180 salariés de Nevers)
  • Une politique d’innovation poussée (15 ingénieurs, 11% du CA investit chaque année en Recherche & Développement, 200 brevets déposés)
  • Une qualité maitrisée avec son propre laboratoire de tests
  • Une reconnaissance internationale (75% du chiffre d’affaire est réalisé à l’export)

Pour le VTT, l’entreprise propose une gamme de pédales nommées S-Track. 3 finitions sont au rendez vous : S-track, Race et Carbon-TI avec respectivement 142,145 et 122gr sur la balance.

Pour une pratique plus engagée comme l’enduro, Loock Cyle à développé une « Cage » qui permet d’augmenter la surface d’appui. On passe ainsi de 460mm² à 870mm² max. La aussi, 3 types de Cages sont commercialisées avec 3 surfaces différentes, en composite ou en aluminium. A noter tous les cages se monte sur toutes les pédales.

L’association forme donc un excellent ensemble fiable et robuste, 100% made in France.

Pédales Look Cycle

Pédales Look Cycle

Pédales Look Cycle

Pédales Look Cycle

More

BARAMIND

Baramind, Cette jeune start-up Rhone Alpine crée par deux Français s’est mis en tête de révolutionner le guidon de votre vélo. Gadget ou réel intérêt ?

L’idée de Francois et Nicolas c’est de proposer un guidon capable d’encaisser les vibrations et petits chocs qui sont sont néfastes pour les bras et les performances du pilote. Pour ce faire, ces deux diplômés de Master d’Ergonomie en conception de matériel sportif ont imaginés un guidon flexible dans un sens tout en étant rigide dans l’autre. Son secret ? Un cœur en matériau composite tressés, des inserts plastiques de différentes densité et une extrémité en aluminium. Cocoricosport oblige, le tout est bien sur fabriqué par une chaine de sous traitant parfaitement Français.

Concept récompensé par plusieurs concours et testé par des pilotes professionnels je n’avais pas la prétention de faire une analyse précise du produit mais étant donné que Baramind est partenaire du projet Cocorico-Bike, ils m’ont confié l’un de leur guidon pour l’exposer au Roc d’Azur. Si sur le papier ce guidon est effectivement révolutionnaire, je n’ai pas pu résister à aller me faire une idée du produit en conditions réelles.

J’ai donc profité d’une randonnée organisée en Rhone Alpes en espérant pouvoir me forger un avis en parcourant les 35 km proposés ce jour la en plein cœur des monts d’or. Pour ce faire, le guidon est monté sur un tout suspendu ce qui ne parait pas l’idéal pour un test, mais le blocage de la suspension devrait pouvoir faire apparaitre les atouts du guidon.

Je débute donc le parcours toutes suspensions bloquées et déverrouille (par réflexe) quand la pente s’inverse ou que le la piste est cassante. Cette configuration ne permet pas d’exploiter le guidon et je décide de rester toutes suspensions bloquées pendant un moment. Le changement est radical pendant les premières minutes mais rapidement le pilotage s’adapte afin de prendre les trajectoires les plus souples. On commence alors vraiment à analyser la piste sur laquelle va passer nos roues et permet véritablement de jouer avec le terrain. Techniquement, et même avec les inserts « Hard », on constate facilement que le guidon réagit au même titre qu’une suspension mais dans un débattement beaucoup plus fin.

Comme promis, le guidon possède un flex uniquement dans le sens vertical et vers le bas ce qui évite d’avoir la sensation que le guidon est mou. Le débattement est progressif et il n’y a pas d’effet ressort dont je me méfiais. Du coup, sans vraiment y penser je termine le parcours de cette manière ce qui ne m’était jamais arrivé préférant habituellement le confort du tout suspendu en passant tout droit, partout.

BAM XC

BAM XC

La conclusion est que je peux moi aussi affirmer que ce Baramind est révolutionnaire. Il possède les avantages d’une petite suspension sans l’inconvénient de poids et d’entretien. Un produit qui comblera les amateurs du tout rigide et pourra certainement en convertir d’autres. Car je dois l’avouer, ce test ne m’a pas laissé indifférent et j’ai redécouvert les plaisirs du véritable Mountainbike. Un VTT rigide équipé d’un guidon Baramind est pour moi l’idéal pour la randonnée ou le XC amateur et compétition. Pour un amateur, il aura pour effet de d’épurer complètement le vélo et faciliter l’entretien tandis que pour un professionnel, il représente un gain de poids non négligeable …

Le test est vraiment concluant car même avec les inserts les plus fermes, j’ai pu constater l’efficacité du guidon et ce, dès le premier test. Le seul reproche que je peux lui faire concerne la fragilité du revêtement qui à directement marqué avec le serrage des manettes de freins et shifters. Cela dit, le modèle testé est le blanc qui doit logiquement être le plus fragile à ce niveau la que le noir.

Le modèle testé est le BAM XC qui fait 630mm de longueur (dispo aussi en 680mm) pour un poids vérifié de 288gr. Il est légèrement cintré en arrière (7°) et vers le haut (3°). Il est disponible en 2 couleurs (Blanc et Noir) et vous pouvez choisir/adapter le niveau de flexibilité en changeant les inserts (Hard / Soft / Medium).

En 2015, 2 nouveaux guidons seront disponibles, le MTB (760mm max) et le City qui devrait être le best seller de la marque car parfaitement adapté aux vélos urbains.

J’attends avec impatience la sortie du modèle MTB pour un éventuel test sur le Cocorico-Bike en utilisation plus … engagée !

Avantages

+ Développement et fabrication 100% Française

+ Gains de poids vs fourche

+ Rélle absorbtions des petits chocs et vibrations

+ Aucun entretien

+ Inserts de flexibilité interchangeables

Inconvénients

 – Prix élevé (pour un guidon)

 – Marquage sur couleur blanc

BAM XC

BAM XC

BAM XC

BAM XC

More

Bilan 2014, Merci !

C’est l’heure du bilan pour le blog après sa première année d’existence, Cocoricosport est fier de l’intérêt que cette plateforme suscite. J’espère que ces informations sont utiles aux consomm’acteurs sportifs que vous êtes et qu’elles vous permettront d’orienter vos achats vers des produits fabriqués en France.

Sur l’année 2014, le blog à enregistré 4200 consultations pour un total de 1858 visiteurs qui se sont connectés depuis … 36 pays différents!

En 2015, Cocoricosport vous promet:

+ De tests produits

+ De découvertes 100% made in France

+ De Cocorico-Bike avec la finalisation du projet et des tests sur le terrain !

+ D’infos sur les entreprises qui contribuent à l’industrialisation de la France via le sport

Pour ce faire, n’hésitez pas à commenter les articles et Liker pour suivre la page Facebook qui vous apportera des informations complémentaires.

Merci et bonne année 2015 !

Bilan 2014

Bilan 2014

More

Stronglight LEXAR

Voici un composant qu’on a (malheureusement) pas l’habitude de voir sur un VTT. Il s’agit d’un pédalier Stronglight.

Et c’est bien dommage car comme vous allez le voir ils sont beaux et bien sur intégralement fabriqués en France …

Marque historique bien connue pour ses plateaux ou ses jeux de direction, Stronglight (Voir présentation ici) propose pourtant une bonne gamme de pédalier VTT (et route). De l’ancien standard carré aux BB30, du double au triple plateau, en aluminium ou en carbone, il y en a pour tous même pour les tandems !

Pour mon projet de VTT 100% Made in France, j’ai choisi le modèle Lexar 2 x 10 en aluminium.

Livré avec un roulement de boitier Stronglight, le pédalier en aluminium 6061-T6 de couleur noir mat sérigraphié blanc en jette et se place dans la mouvance actuelle.

Adapté aux boitiers type BSC/BB30 (68/73mm), Il est doté d’un axe creux et de la technologie « Activ Link » propre à Stronglight. Le montage s’effectue avec en emboitement du tube et de la manivelle (en étoile) puis avec un serrage avec une clé Allen. J’ai pesé l’ensemble à 695 gr.

Stronglight - ActivLink

Stronglight – ActivLink

Coté disponibilité, Stronlight ne vend pas directement aux particuliers ce qui implique de passer soit par un distributeur « physiques » comme votre bouclard soit par les différents revendeurs internet que sont Probikeshop, XX Cycle ou encore Hollandbikeshop.

A noter que plusieurs longueurs de manivelles et jeux de plateaux sont disponibles à la commande.

Coté prix enfin, le modèle Lexar 2×10 coute 445€ ce qui le place dans les pédaliers haut de gamme type Sram X0/X9 ou autre Shimano XT. Cela dit, on le trouve actuellement entre 250€ et 300€ sur le net.

Stronglight - Lexar 2x10

Stronglight – Lexar 2×10

Stronglight - Lexar 2x10

Stronglight – Lexar 2×10

Stronglight - Lexar 2x10

Stronglight – Lexar 2×10

Stronglight - Lexar 2x10

Stronglight – Lexar 2×10

More

Bash DM3

Voici le Bash Guard de la marque DM3 et il est parfait :

Il est en aluminium, le design est sympa, il existe en 2 couleurs et il est fabriqué en France !

Bash Gard DM3

Bash Gard DM3 Noir

Alors pourquoi en acheter un autre ? Surtout qu’il ne coute qu’entre 29€ et 35€ (selon tailles) il est donc au même tarif que la concurrence …

A noter que la petite structure DM3 qui était l’initiative d’un passionné est maintenant sous le contrôle du groupe Aivee/Asterion qui devrait développer la gamme d’accessoires dans un avenir proche. A suivre donc …

J’oubliais, Pour ceux qui veulent allier protection et légèreté, le Bash Guard DM3 existe aussi en Carbone !

More